Peter ChapmanSHARE

    Peter Chapman est conseiller principal à la Shareholder Association for Research and Education. SHARE est un important fournisseur de services de vote par procuration, de mobilisation des actionnaires et de consultation en matière de politiques auprès des investisseurs institutionnels canadiens et de formation en gouvernance et en placements auprès de fiduciaires de régimes de retraite et d’autres décideurs en matière de placements.

    Peter Chapman, conseiller principal, Shareholder Association for Research and Education (SHARE) Peter Chapman est conseiller principal à la Shareholder Association for Research and Education. SHARE est un important fournisseur de services de vote par procuration, de mobilisation des actionnaires et de consultation en matière de politiques auprès des investisseurs institutionnels canadiens et de formation en gouvernance et en placements auprès de fiduciaires de régimes de retraite et d’autres décideurs en matière de placements. Peter travaille depuis plus de 25 ans dans le domaine de l’investissement responsable, y compris la mobilisation des entreprises, la formation, l’investissement communautaire et les politiques publiques, et il s’est joint au personnel de SHARE en 2000. Il est membre du Réseau des marchés financiers durables et siège au comité des Nations Unies sur les principes de l’investissement responsable (PIR) pour les signataires de petite taille et ayant des ressources limitées. Auparavant, il a siégé aux conseils d’administration de la Social Investment Organization, du Grindstone Co-operative Venture Fund et de la West Coast Environmental Law Association, ainsi qu’au conseil des intervenants de la Global Reporting Initiative.

    Il est titulaire d’un baccalauréat ès arts de l’Université Simon-Fraser.

    Peter a été directeur général de SHARE depuis sa mise sur pied en 2000 jusqu’en 2018.

    Une façon simple, rentable et transférable d’épargner pour la retraite est essentielle au bien-être des personnes servant le secteur sans but lucratif et à la santé du secteur dans son ensemble. Alors que les organismes sans but lucratif se débattent continuellement pour faire plus avec moins, l’initiative en faveur d’un Régime de retraite axé sur le bien commun est un exemple frappant d’innovation positive pour combler l’écart au chapitre de l’épargne-retraite dans le secteur sans but lucratif.

    Contact Us

    Vous avez des questions sur l’initiative en faveur du Régime de retraite axé sur le bien commun?

    Not readable? Change text. captcha txt